14150854_p

recettes de cuisine

Culinodates

465985953_298d49d829_m

Blogs à Croquer

Je suis une gourmande, je me soigne !
Recommandé par des Influenceurs
Archives
Catégories
  • Dans ma cuisine
    Dans ma cuisine
  • Moi ...........
    Moi ...........
  • 20 août 2005

    Découverte.............

    Aujourd'hui, je ne vous présente pas un plat typiquement franc-comtois (désolé, il va falloir attendre un peu !!) mais un lieu incoutournable de ma région : La Citadelle de Besançon.

    ndlr: cliquer sur les images pour les voir en plus grand

    Vue du ciel :

    la_citadelle_vue_du_ciel

    Source : SEM Cita

    t_la_citadelle_vue_depuis_battant4

    Source : D.Maraux

    un peu d'histoire :

    Renforcée sous le règne de l'empereur Charles Quint, auquel les Bisontins furent très attachés, la muraille garnie de tours du Mont Saint-Etienne sera transformée en véritable citadelle au cours de la deuxième moitié du XVIIe siècle.

    Vauban en réalise les plans à partir de mars 1668, au lendemain de la première conquête française de Besançon. En mai 1668, le traité d'Aix-la-chapelle restitue la Franche-Comté aux Espagnols. Ceux-ci adoptent quasiment les plans de Vauban et entreprennent la construction de la citadelle. Elle durera six ans jusqu’à ce que la guerre entre la France et l’Espagne reprenne. En 1674, l'armée française, commandée par Louis XIV en personne, conquiert une seconde fois la Franche-Comté. Vauban investit la ville et s'empare de "sa" Citadelle...

    En 1678, le traité de Nimègue ratifie définitivement le rattachement de la Franche-Comté à la France. Louis XIV confie alors à Vauban la charge de faire de Besançon l'une des meilleures places fortes de l'Europe. Trente années lui seront nécessaires pour fortifier toute la ville et achever l'édification de sa Citadelle. Des sommes colossales y seront consacrées, à tel point que le roi, dit-on, demanda si les murailles n’étaient pas en or.

    Par la suite, elle ne fut que fort peu utilisée pour résister à des sièges. En 1814, "elle servit de redoutable position d'artillerie contre des Autrichiens assez peu entreprenants. Jamais l'ennemi ne tenta quelque chose de vraiment sérieux contre cette forteresse "(Colonel Robert Dutriez). En 1871, le Général Rolland n'eut pas de véritable siège à supporter à Besançon contre les Prussiens. Durant la première guerre mondiale, la Citadelle remplit une mission logistique à l'égard du camp retranché qui s'était développé autour d'elle. En septembre 1944 enfin, des combats violents opposèrent pendant quelques heures les Américains aux Allemands qui étaient retranchés dans le Front de Secours. Caserne, prison d'Etat, camp de prisonniers de guerre, lieu d'exécution de résistants, dépôt militaire : tels furent, près de trois siècles durant, les différents usages de la Citadelle bisontine.

    Devenue sans intérêt pour l’armée, elle est acquise en 1958 par la Ville de Besançon qui souhaite y aménager "un ensemble touristique" et un musée. Cinq décennies plus tard, la Citadelle est devenue un haut-lieu de culture historique et scientifique et le premier site touristique franc-comtois avec plus de 270 000 visiteurs annuels.

    Nous y sommes allés pour montrer le Jardin zoologique et la P'tite ferme à notre fils. Un conseil si un jour vous la visiter, munissez-vous d'une bonne paire de baskets !!!! Le dénivelé est impressionnant!

    L'entrée principale :

    la_citadelle_190805_002

    La Chapelle St Etienne

    la_citadelle_190805_007

    Le moulin

    la_citadelle_190805_010

    J'y suis déjà allée, pour les férus d'histoire et pour les autres, je recommande la visite de ce musée car il ne faut pas oublier.

    la_citadelle_190805_009
    Musée de la Résistance et de la Déportation

    Les nouveaux copains de mon fils (rires) du Jardin Zoologique

    la_citadelle_190805_024

    la_citadelle_190805_015

    la_citadelle_190805_055

    Visite de la "P'tite ferme" où certains animaux sont en liberté et peuvent approcher les enfants (ndlr : de petits écriteaux leur rappellent quand même de ne pas leur faire peur, de ne pas leur courir après)

    la_citadelle_190805_041

    Posté par Emilie25 à 09:00 - En ballade - Commentaires [3] - Permalien [#]

    Commentaires

    Poster un commentaire