14150854_p

recettes de cuisine

Culinodates

465985953_298d49d829_m

Blogs à Croquer

Je suis une gourmande, je me soigne !
Recommandé par des Influenceurs
Archives
Catégories
  • Dans ma cuisine
    Dans ma cuisine
  • Moi ...........
    Moi ...........
  • 18 septembre 2005

    Pommes de terre des marcaires

    Il fait froid ? Qu'à celà ne tienne, un bon petit plat chaud vous réchauffera le corps et l'esprit pour affronter les premiers grand froids de la fin de l'été !!!

    Je tiens cette recette d'un vieux Femme Actuelle de je ne sais plus quelle année et hier comme beaucoup, j'avais pas très chaud ! Je vous préviens tout de suite c'est hyyyyyyyyyyyper calorique donc à plutôt faire le midi avant la ballade d'après-repas dans le froid !

    Pommes de terre des marcaires (pour 6 personnes)
    Ingrédients:

    1,5 Kg de pommes de terre à chair ferme
    200g de lardons fumés
    3 gros oignons
    100g de beurre

    Préchauffer le four à 200°C (comme ça vous pouvez réchauffer la cuisine et le reste de la maison/appartement!). Pelez, lavez, séchez et coupez les patates en rondelles. Émincez finement les oignons

    Tapissez avec les lardons le fond d'une cocotte en fonte. Couvrez les d'une couche de pommes de terre, puis d'oignons et de beurre taillé en noisettes, salez, poivrez. Couvrez d'une nouvelle couche de pommes de terre, d'oignons et ainsi de suite. Terminez par des pommes de terre et du beurre

    Couvrez hermétiquement. Enfournez 1h. Remuez pour mêler lard, patates et oignons. Servez aussitôt.

    pommes_de_terre_des_marcaires_006

    N'étant pas 6 à la maison, j'ai divisé la recette en 2 et réduit le temps de cuisson (40 minutes). Comme j'avais préparé la recette hier matin avant d'aller à la bibliothèque, j'avais laissé la cocotte dans le four: les pommes de terre ont fini de cuire doucement, elles ont même confit. Nous nous sommes régalés et le petit également.

    Pour l'histoire, ce plat est typique de la frugale cuisine des marcaires, ces fermiers alsaciens qui défrichèrent les crêtes lorraines pour y fabriquer le munster avec du lait d'altitude. Ils y passaient l'hiver en autarcie, se nourrissant de leurs réserves du potager, de la viande de leurs cochons et du lait de leurs vaches. Aujourd'hui les marcaires sont des fermes auberges qui servent toujours ce plat sous le nom de "roïge-brageldi". On le sert avec une salade verte par exemple.

    Posté par Emilie25 à 10:47 - Plat complet - Commentaires [14] - Permalien [#]

    Commentaires

    Poster un commentaire